Votre action : comment bien trier vos emballages

Plusieurs types d’emballages sont collectés et triés au centre de tri : acier, aluminium, briques alimentaires, carton, flacons et bouteilles en plastique, papier et journaux magazines.

Une fois triés par matériaux, ils sont envoyés dans des usines pour y être valorisés en nouvelles matières premières et permettre ainsi la création de nouveaux objets ou emballages utilisés dans notre quotidien.

emballages

Pour bien trier, il faut séparer les emballages recyclables des non recyclables. Il est vrai que les règles de tri peuvent paraitre compliquées et peuvent être différentes d’une région à une autre. C’est pourquoi il est important de demander le guide de tri de l’endroit de votre résidence (à l’année ou en vacances). Voici quelques règles pour vous aider.
En général, à la maison, vous avez plusieurs poubelles : une pour les ordures ménagères et une autre pour le tri des matières recyclables.

Dans la poubelle de tri, on met uniquement :

  • boîtes de conserves et canettes en métal, flacons aérosols, barquettes alimentaires en aluminium,
  • bouteilles et flacons en plastique,
  • emballages alimentaires en carton (propres et secs)
  • papier, journaux et magazine (sans film plastique)
  • briques alimentaires.

Tous les emballages doivent être vides. Si l’emballage est plein, il faut le mettre aux ordures ménagères.

Inutile de laver les boites de conserve. Il suffit de les racler pour bien les vider.

Un doute sur un emballage ? Mettez-le dans votre poubelle des ordures ménagères.

Dans la poubelle ordures ménagères :

  • tous les déchets alimentaires non recyclables et les petits emballages qui ne se recyclent pas (voir les faux amis du tri)

Attention ! Ne pas jeter dans la poubelle les ampoules, piles, batteries, médicaments et déchets électriques et électroniques. Ces déchets ont leur propre filière de recyclage et doivent être apportés en déchèterie.

Le recyclage commence chez vous.
En triant vos emballages, vous formez le premier maillon de la chaîne du recyclage.

1 - vous triez

Le tri dans la cuisine tri des emballages plastique PEHDVotre geste constitue un pré-tri. La qualité de ce tri est essentielle pour la suite du processus. Pour pouvoir être recyclés, les emballages ne doivent pas être mélangés aux ordures ménagères. Ils ne doivent pas non plus être imbriqués les uns dans les autres (exemples : une bouteille en plastique dans une boite de céréales ou bien dans une boîte en métal…) car la séparation technique des emballages au centre de tri est difficile à réaliser. Le tri optique ne reconnaît que l'emballage extérieur. Résultat, les imbriqués sont considérés comme du refus et finissent à l'incinération ;

 

 

 

 

 2 - les déchets sont collectés

collecteLa collecte est effectuée en porte à porte par votre syndicat de collecte. Les fréquences de ramassage sont définies par chaque syndicat. Sitreva ne gère pas les collectes. Cela relève de la compétence des syndicats de collectes (consultez les calendriers de collectes de votre syndicat)

 

 

 

 

 3 - Le tri est affiné dans un centre de tri

Dans le centre de tri, le pré-tri que vous avez fait chez vous va être affiné grâce à un tri manuel et mécanique. Les emballages seront séparés en fonction de leur matière, ce qui permettra de les expédier dans leur propre filière de recyclage (les cartons, les briques alimentaires, les métaux, l'aluminium, etc...)
A la sortie du centre de tri, les matériaux sont conditionnés en balles.

2
3
4
5
7

4 - Les emballages triés sont acheminés vers les filières de recyclage

Chaque produit à sa propre filière. Des entreprises spécialisées réceptionnent les matériaux pour en faire de la matière première destinée à la confection de nouveaux emballages, ou d'autres biens de consommation.
Votre geste de tri permet ainsi de donner une seconde vie aux emballages et d'économiser de l'énergie tout en préservant les ressources naturelles (pétrole, silice, bauxite, fer, bois)

Pour vous aider à bien trier, suivez le guide Trigourou ! Il vous conseillera sur le bon geste à adopter et les pièges à éviter.

Poubelle restreinteLe meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas

Réduire ses déchets tout en recyclant est devenu une habitude pour de nombreuses personnes. À chacun sa manière, en changeant son mode alimentaire ou bien en réutilisant et détournant des objets qui auraient dû terminer à la poubelle ! Le « Faire soi-même » revient en force permettant ainsi de réduire les déchets inutiles qui envahissent notre vie et surtout nos poubelles !

Pour un meilleur tri et aussi pour une réduction des déchets dans nos poubelles, voici quelques astuces :

Cuisine :

  • Privilégier les emballages recyclables à ceux qui ne le sont pas (acier, aluminium, briques alimentaires, carton, flacons et bouteilles en plastique, papier et journaux magazines) ;
  • Préférer les aliments frais ou bien en vrac dans les magasins et épiceries, sur les marchés, la vente directe dans les fermes;
  • Utiliser des sacs en tissus réutilisables à la place des sacs en plastique ;
  • Utiliser des contenants réutilisables (bouteilles, bocaux et pots en verre).

Produits d’entretien :

  • Fabriquer ses propres produits ménagers (produit vaisselle, lessive…) et les conserver dans des contenants réutilisables.

Salle de bain :

  • Fabriquer ses produits (déodorant, dentifrice et accessoires cosmétiques ;
  • Utiliser des produits d’hygiène sans emballages et plus naturels (shampoing, dentifrice et crème solide, disques de coton lavables) ;
  • Utiliser un rasoir en inox.

zero dechet

« Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ! »

Réduire les déchets ménagers représente une importante source d'économies de matières premières Chaque année, un grand nombre d’emballages sont jetés et seule une partie est recyclée et valorisée. C’est pourquoi, il est nécessaire de changer nos habitudes de consommation et de revenir à du durable mais surtout à une utilisation limité, voire nulle, d’emballages.

Les produits réutilisables

Investissez dans des produits qui durent plus longtemps. Privilégiez ce qui est réutilisable.

Remplacer :

  • Les stylos jetables par des rechargeables
  • La vaisselle jetable par de la vaisselle en plastique rigide et réutilisable
  • Les filtres à café en papier par un filtre lavable
  • L’essuie-tout par des torchons
  • Les piles jetables par des rechargeables qui sont en effet imbattables, elles font faire de belles économies et polluent nettement moins.
  • Des dosettes à café jetables par des capsules réutilisables
  • Les bouteilles plastiques par une gourde. En plus d'être écologique, elle est économique et surtout plus saine pour la santé.

Le papier

Il est évident que nous devons modifier notre consommation de papier, n’imprimez que si nécessaire, diminuer l’impression des courriels ou les sorties papier des documents. Au bureau on utilise en moyenne jusqu’à 45 feuilles de papier par jour, dont deux tiers sont considérés comme des déchets. Modifier notre consommation de papier, c’est préserver nos forêts.

Les déchets végétaux

3 choses à savoir sur les végétaux :

  • Il est interdit de les brûler parce que c’est polluant, cela risque de déclencher des incendies, l’odeur est incommodante pour le voisinage.
  • Il est interdit de jeter ses déchets dans la nature. Jetés en milieu naturel ils risquent de le modifier (apport massif d’azote). Par ailleurs, il y a risque d’introduction d’espèce invasive. Enfin, c’est une question de civisme ! Pour information, les déchets végétaux sont assimilés à des déchets classiques. L’amende peut aller jusqu’à 450 euros et 1500 euros si les déchets ont été transportés dans un véhicule.
  • Ils représentent 25% des déchets apportés dans nos déchèteries

Tous les bons jardiniers vous le diront, la notion de « déchets végétaux » est une hérésie ! La plupart de ce que nous considérons comme un déchet provenant de l’activité de jardinage peut se recycler de plusieurs façons.

compostLe compost

Si vous avez un jardin, pratiquez le compost. Le compostage est un processus de transformation des déchets organiques (déchets de cuisine, déchets verts et de bois) par des micro-organismes et petits animaux (bactéries, vers de terre) en un produit comparable au terreau, il vous permettra de réduire les déchets ménagers de 30 à 40 % par an et par personne. (la poubelle d’ordure ménagère représente en moyenne 45 kg/an et par habitant)

Le paillage

paillageC’est un procédé simple qui consiste à recouvrir le sol de votre jardin ou potager avec vos végétaux, afin de limiter l'évaporation et la pousse des mauvaises herbes. Il est aussi utilisé comme écran contre le soleil et permet d’utiliser moins d’eau pour les arrosages. Il protège également les jeunes plantes contre le gel en hiver.

Pour les plus gros branchages, la solution est le broyage! Pour le matériel, pensez à la location ou à l’achat en commun avec vos voisins !
Pour les petites tailles (fleurs coupées, tailles de jeunes pousses,…) le broyage peut se faire à l'aide d'une tondeuse.

Le mulching

mulchingIl consiste à laisser les résidus de tonte sur place, finement broyés. Cette tonte se pratique soit avec une tondeuse destinée exclusivement à cet usage (100 % mulching ou un robot tondeuse) ou équipée d'une option ou d'un kit mulching. La particularité de ces tondeuses est que l'herbe n'est pas simplement éjectée, elle est littéralement hachée en passant plusieurs fois dans le carter grâce à une lame spéciale. Elle est ensuite laissée sur le sol qui la "digère" rapidement.

C’est plus écologique, plus rapide, sans contrainte et bénéfique pour la croissance de l’herbe.

En fait, tout ce qui provient du jardin est réutilisable !